Les fiduciaires peuvent enfin gérer leurs agendas !!

la fin des boite à chaussures!

Rassembler ses factures au dernier moment et courir les déposer chez son comptable pour être dans les temps est un stress que ne doivent plus subir les utilisateurs d’Allegro !

Tout le monde a connu le coup de panique du 15 du mois au soir ou, pire, des premières heures du 16 pour déposer ses documents comptables et espérer que son comptable ou sa fiduciaire puisse les encoder dans les temps pour éviter les amendes.
Si ce temps est désormais révolu pour certains, c’est une nouvelle fois au cloud qu’on le doit. Aujourd’hui, Allegro intègre la possibilité de scanner tout document comptable pour qu’il soit mis à disposition des utilisateurs en temps réel via le cloud.

Sans limite de nombre, les documents sont ainsi déposés et deviennent accessibles aux divers utilisateurs pour être validés, liés et classés en temps réel. Allegro et le cloud s’occupent de tout, l’utilitaire est intégré et automatique !

Pour la fiduciaire, cela signifie clairement moins d’à-coups dans la production mais également une meilleure vue d’ensemble des documents comptables et un partage d’information optimal entre les intervenants. Pour le client, c‘est également la possibilité de dissocier l’encodage et la validation, éventuellement en interne, en contrôlant le flux de l’information.

Un gain de temps, une planification et une paix de l’esprit qui tombent bien à propos par les temps qui courent !

 

Cloud public, privé ou hybride?

 

Coût, disponibilité, investissements internes, performances… Chaque cloud possède des spécificités.

> Le cloud public. Structure ouverte à plusieurs utilisateurs mais chacun n’accède, bien sûr, qu’à ses propres données. Par définition, ce cloud existe déjà ; ses ressources sont donc disponibles rapidement. Avantages : moindre coût et moins d’investissement IT en interne, puisque tout peut être externalisé, y compris la maintenance. Revers de la médaille : le cloud public est moins personnalisable, que ce soit en termes de sécurité des données ou de performances.

> Le cloud privé. Un seul utilisateur y accède. Ce cloud est hébergé chez l’utilisateur ou chez le fournisseur. L’investissement IT en interne est important (étude des solutions potentielles, mise en place, mises à jour, protection…). Le cloud privé est plus cher que le cloud public mais l’utilisateur a la haute main sur la sécurité des données.

> Le cloud hybride. C’est évidemment un mélange, le cloud public agissant en support du cloud privé notamment pour assumer les pics d’activité. Selon le cabinet de conseil spécialisé Gartner, « le cloud privé a atteint une phase de maturité et la prochaine étape pour les entreprises est l’hybridation. (…) Près de la moitié des grandes entreprises auront déployé du cloud hybride d’ici la fin 2017 ».

 

Cinq conseils pour motiver ses équipes

Un manager doit être attentif aux cinq points suivants, estime Frédéric Fougerat, spécialiste de la communication.

> Privilégier l’humain. Se comporter en humain, pas en machine, est une attitude basique à s’imposer si elle n’est pas naturelle. Au programme : dire bonjour (pour débuter une journée, une rencontre, un mail), sourire, faire montre d’empathie… Résultat : un meilleur climat humain, donc professionnel.

> Entretenir la confiance. Elle doit fonctionner dans les deux sens. Si le manager a confiance en ses collaborateurs, il peut déléguer. Et si les collaborateurs font confiance à leur manager, ils se sentent en sécurité, et mènent plus facilement à bien (avec moins de pression) les missions qui leur sont confiées.

> Ne pas tuer l’énergie. L’énergie « porte une équipe, donne un rythme de travail et une véritable puissance de feu ». Il faut donc veiller à ce que les procédures qui « cadrent ou sécurisent » les projets ne deviennent pas « un frein à l’initiative ». Bref, des procédures mais pas trop, ni trop lourdes.

> Ne pas fragiliser l’équipe. Ne jamais décider ni s’engager, changer l’organisation et les rôles en permanence…« Si c’est le mouvement perpétuel, l’énergie de chacun sera consacrée au mouvement, et non plus au travail. »

> Donner l’exemple. Attention à la démotivation « qui peut se généraliser » quand on fait « l’inverse de ce que l’on prône ».

Retour
  • POPSY et la GDPR

    GDPR est l’acronyme de « General Data Protection Regulation » en anglais. En français on parle de RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données. En ce qui concerne Popsy il s’agit en occurrence de rendre anonymes (inaccessibles) les données des clients/fournisseurs via des applications qui contrôlent ces opérations. Qu’en est-il des documents digitalisés ? Comment […]

  • Allegro et PEPPOL

       Allegro s’inscrit depuis de nombreuses années dans le développement de solutions digitales et automatisées. Les autorités Belges et Européennes ont développé des plateformes d’échanges sécurisés de factures : PEPPOL (Pan-European Public Procurement Online). La facturation électronique au format e-FFF, UBL 2 ou encore PEPPOL est disponible et fonctionne pour toute la gamme de produits Allegro […]

  • PROMO module BNB

    Promo FR Promo -50% sur le module bilan BNB Préparation du fichier (XBRL) à déposer à la centrale des bilans. Module bilan BNB Contrôle et tests préalables Récupération des données des années précédentes Bilan complet et abrégé Entreprises et ASBL Plus d’encodages fastidieux Pour plus de détails https://www.nbb.be/fr/centrale-des-bilans Avantages Gain de temps précieux Module simple […]

  • PROMO banklink

    Promo de -50% sur le Banklink Popsy Traitement automatique des fichiers électroniques en provenance des banques et des secrétariats sociaux. CODA Extraits bancaires Les banques belges proposent les extraits bancaires sous forme électronique. POPSY injecte ces fichiers dans la comptabilité. Le lettrage (apurement ou réconciliation) avec les factures d’achat ou de vente est automatisé. Sur […]