Le Cloud : Solution d’avenir pour toutes les organisations ?

Plus question pour une PME aujourd’hui de négliger sa présence en ligne. Plus question non plus de se passer des outils logistiques, financiers et juridiques qui lui permettront de regarder vers l’avenir. Et parmi elles, les solutions cloud d’Allegro. Venez les découvrir le 8 mai à l’e-Day Brussels !

Engranger le maximum d’informations pour construire au mieux son projet d’évolution numérique, voilà ce que propose l’e-Day Brussels 2014 le jeudi 8 mai prochain sur le site de The Egg Brussels à tous les indépendants et dirigeants de PME.

Au programme : des conférences, des ateliers mais aussi des rencontres avec des professionnels des solutions web tant marketing que logicielles. Allegro ne pouvait manquer un tel événement. L’occasion pour nous de vous rencontrer et de vous expliquer les atouts que peuvent avoir des solutions comptables hébergées dans le cloud.

Le « cloud computing » est la plus populaire des technologies informatiques. Les solutions cloud sont efficaces, économiques et offrent la flexibilité indispensable à notre mobilité toujours plus grande. Allegro s’inscrit dans cette évolution et vous aide à choisir le programme comptable et de gestion qui correspond à vos attentes et votre budget. Venez en discuter avec nous le 8 mai à l’e-Day.

i3L’informatique dans le nuage permet désormais aux marques de gérer de manière centralisée la création, l’écoute, la gestion et l’interaction des campagnes marketing.

Le cloud appliqué au marketing se traduit par une automatisation de tous les processus et une mesure en direct des performances d’une campagne, notamment par le biais des médias sociaux. Les données ne sont plus stockées en local, mais sont accessibles via un tableau de bord, au sein des CRM. Avantage : il est possible de réagir en temps réel et d’optimiser son retour sur investissement.

« Le cloud computing devient une partie de la vie des gens », estime Andrew Johnson, VP du cabinet d’études Gartner. Une opportunité pour les directions marketing qui, grâce au cloud, « s’affranchissent des contraintes techniques pour ne se consacrer qu’à leur métier », poursuit Olivier Nguyen Van Tan, chef de produits de Salesforce.

A l’heure où tout est numérique, le sujet fait cette année l’objet d’un salon à part entière, « Digital Marketing Conference ». Il se tiendra, sous l’égide de l’éditeur Adobe, les 14 et 15 mai à Londres. Le spécialiste des logiciels de traitement d’images développe aussi « Marketing Cloud », une solution intégrée permettent des analyses stratégiques, l’organisation de campagnes sur les réseaux sociaux, l’optimisation des médias, le ciblage et la gestion de l’expérience web.

i4

Terme emprunté au rugby, le « scrum » évoque la « mêlée », une équipe soudée autour d’un objectif commun. Le terme a inspiré une méthode de management dont l’objectif est d’assurer aux équipes d’aller au bout de leurs projets d’entreprise.

En 1995, une enquête du Standish Group révélait que 31 % des projets d’une entreprise étaient arrêtés en cours de route et 52 % n’aboutissaient qu’au prix d’allongement des délais et de compromis sur les objectifs initiaux. Pour endiguer le phénomène, des méthodes de management sont apparues. Parmi elles, les méthodes agiles dont la méthode Scrum. Au départ appliquée à l’industrie puis à l’informatique, elle est désormais validée pour tout type de projet. Mais en quoi consiste-t-elle ?

Au départ, trois rôles sont définis :
1. le responsable produit ;
2. le « Scrum Master », sorte de facilitateur ;
3. l’équipe, composée généralement de moins de 10 personnes.

Le projet est ensuite découpé en « sprints ». A chaque lancement d’un sprint, chaque membre de l’équipe s’engage sur le nombre de tâches qu’il pourra exécuter, et une « sprint blacklog », une liste globale des tâches à réaliser lors du sprint, est définie. Chaque jour du sprint, une réunion est organisée pour faire le point : elle agit comme une « synchronisation » du groupe et ne peut dépasser 15 minutes. La fin d’un sprint est marquée par une session de débriefing permettant de présenter le travail achevé au responsable produit, et de partager des informations pouvant influer sur le sprint suivant.

 

Retour
  • POPSY et la GDPR

    GDPR est l’acronyme de « General Data Protection Regulation » en anglais. En français on parle de RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données. En ce qui concerne Popsy il s’agit en occurrence de rendre anonymes (inaccessibles) les données des clients/fournisseurs via des applications qui contrôlent ces opérations. Qu’en est-il des documents digitalisés ? Comment […]

  • Allegro et PEPPOL

       Allegro s’inscrit depuis de nombreuses années dans le développement de solutions digitales et automatisées. Les autorités Belges et Européennes ont développé des plateformes d’échanges sécurisés de factures : PEPPOL (Pan-European Public Procurement Online). La facturation électronique au format e-FFF, UBL 2 ou encore PEPPOL est disponible et fonctionne pour toute la gamme de produits Allegro […]

  • PROMO module BNB

    Promo FR Promo -50% sur le module bilan BNB Préparation du fichier (XBRL) à déposer à la centrale des bilans. Module bilan BNB Contrôle et tests préalables Récupération des données des années précédentes Bilan complet et abrégé Entreprises et ASBL Plus d’encodages fastidieux Pour plus de détails https://www.nbb.be/fr/centrale-des-bilans Avantages Gain de temps précieux Module simple […]

  • PROMO banklink

    Promo de -50% sur le Banklink Popsy Traitement automatique des fichiers électroniques en provenance des banques et des secrétariats sociaux. CODA Extraits bancaires Les banques belges proposent les extraits bancaires sous forme électronique. POPSY injecte ces fichiers dans la comptabilité. Le lettrage (apurement ou réconciliation) avec les factures d’achat ou de vente est automatisé. Sur […]